Voyage à Madagascar

Durant les vacances de la Toussaint, c’est lestée de dizaines de cartables et de pelotes de laine, que je me suis envolée avec un groupe de bénévoles, vers l’île chère à notre cœur, Madagascar. J’ai pu y retrouver sœur Clarisse et ses orphelines qui commencent à bien me connaître maintenant ainsi que sœur Marie-Louise et sa nouvelle promotion de jeunes filles. Comme à chaque fois, nous avons été accueillis par des danses et un repas de fête.

Chez sœur Marie-Louise, nous avons admiré le travail de couture que les jeunes filles, arrivées au centre depuis seulement 2 semaines, ont commencé à élaborer. Puis assises sur des nattes étalées à même la terre rouge, nous avons passé l’après-midi à éplucher les cacahuètes cultivées derrière la maison. Ce fut un moment béni au cours duquel, grâce à 2-3 filles qui parlent un peu le français, nous avons pu échanger sur nos familles, notre quotidien.

 

Outre les dons qu’on leur attribue pour des travaux de construction ou de rénovation de l’habitat, il est de tradition que nous allions faire des courses, histoire d’améliorer leur quotidien : achat de matelas pour les filles, de cocottes de cuisson chez sœur Marie-Louise, un lit de bébé pour une nouvelle arrivée chez sœur Clarisse, de la lessive, de l’eau de javel et grand luxe, de la viande pour le déjeuner de dimanche.

Avec grand plaisir, j’ai rencontré les responsables de l’association « les amis d’Ampefy » grâce auxquels, le projet de club informatique peut redémarrer : Sainte-Croix financera l’abonnement internet pour l’année.

Tout ceci ne peut se faire que grâce à la générosité de toute la communauté de Sainte-Croix, à travers vos dons, vos achats d’objets d’artisanat et votre participation à la soirée malgache.

C’est pourquoi, après avoir vidé mes valises je les ai vite remplies de centaines d’animaux, corbeilles, sets de table et autres objets achetés sur le marché, que tous pourrez découvrir et acquérir lors du marché de Noël en décembre et à l’occasion de la fête des mères et de la kermesse.

Au nom de tous nos amis malgaches, je vous remercie « millions de fois » comme me dit sœur Clarisse !

 

Marie Sophie Bourgeno
Ajointe en pastorale scolaire